Comment fonctionne l'odorat ?

MyParfum - Der Geruchssinn

Nous respirons grâce à notre nez et captons par-là les messages olfactifs présents dans l’air. La muqueuse olfactive du nez transmet les données des odeurs aux 100 millions de cellules olfactives du cerveau.

 
Chaque cellule sensorielle possède ce que l’on appelle des poils sensoriels. Ceux-ci attrapent les molécules odorantes. Les protéines présentes dans les cellules vont ensuite réagir avec ces molécules. Un stimulus sensoriel est alors déclenché et sera transformé en un signal électrique. A ce stade il existe deux possibilités : l’odeur peut être bien perçue ou mal perçue.


Le premier flux passe par le cortex cérébral, ce qui nous permet de prendre conscience de l’odeur et de la ranger ainsi parmi les odeurs connues ou non. Ensuite l’information circule dans d’autres parties du cerveau comme le système limbique. Grace à lui les odeurs et parfums nous transmettent des émotions : la joie, le bien être ou encore le dégout. Nos sentiments peuvent donc être influencés sans même que nous en ayons conscience.

Les odeurs et leur décryptage

MyParfum Duft-Moleküle

Les cellules olfactives du nez possèdent des propriétés fascinantes. Tous les 60 jours ces cellules se renouvellent totalement. Chaque cellule réceptrice appartient à un certain type de cellule et il en existe 350 dans le nez. Celles-ci aident à démêler les messages convoyés par chaque parfum. Ces messages sont composés de combinaisons de blocs chimiques.


Un parfum de rose contiendra par exemple 500 composants. Chaque composant sera capté par un type de récepteur différent. C’est ce qui crée le bouquet exclusif de senteur que l’on perçoit. Etre tous les jours exposés au même parfum nous rend insensible à celui-ci. Les capteurs ont en effet besoin d’une phase de réactivation pour pouvoir restaurer leurs capacités.

L'humain et ses capacités olfactives

En règle générale, une personne lambda peut percevoir environ 10 000 odeurs différentes. Sans formation particulière elle est capable d’en nommer que la moitié. Les parfumeurs expérimentés peuvent en reconnaitre jusqu’à trois fois plus qu’une personne normale. On estime qu’il est possible de percevoir en théorie environ un million d’odeurs. L’odorat est chez l’homme très peu développé. L’homme fait en effet fait partie de l’espèce vivante la moins dotée en capacité olfactive. Le chien appartient lui à une espèce dont l’odorat est plus développé ce qui leur permet de sentir particulièrement bien les acides gras. Cela est un outil pour repérer les proies ou fuir les prédateurs. Les êtres humains sont plus réceptifs aux odeurs de fruits ou de substances fraiches.


Le sens de l’odorat est l’un des sens les plus animal et primitif de l’homme. Il est pourtant encore considéré comme insuffisamment exploré. A la différence des sons et des images, les odeurs, en raison de leur composition chimique particulière sont perçues de manière beaucoup plus complexe par notre cerveau. Le sens du gout est très étroitement lié à l’odorat. Un bon exemple de ceci est l’odeur rétronasale : lorsque nous mangeons, les parfums proviennent de l’oropharynx grâce aux terminaisons nerveuses situées dans le nez. Les stimuli qui en résultent sont perçus comme des stimuli de goût. Les sensations d’un goût fort, piquant, brûlant nous sont en fait procurées par l’odorat.

 

Les fonctions de l'odorat


MyParfum - GeruchsorganNotre perception des odeurs est très précieuse et pas seulement pour nos ancêtres chasseurs. L’odorat permet en effet de faire la distinction entre la nourriture comestible et celle qui est toxique. La viande périmée par exemple dégage une odeur d’acide butyrique. Dans le déclenchement d’un incendie nous serons alertés du danger en premier lieu par l’odeur de la fumée. Une partie de la population aurait de plus conservée l’organe voméro-nasal ou organe de Jacobson spécialisé dans la détection des phéromones. Cet organe, présent chez les reptiles et les mammifères ne l'est plus chez l’homme ou alors de manière très atrophiée.


Cet organe est utilisé chez l’animal pour l’identification des signaux moléculaires que sont les phéromones. Dans la recherche, une théorie indique que les humains pourraient eux aussi percevoir les hormones sexuelles. Les femmes seraient de plus, particulièrement sensibles aux odeurs. La relation qui se crée entre une mère et son enfant est liée en grande partie à l’odeur dégagée par l’un et l’autre. L’odeur crée en plus d’une détection olfactive mutuelle, un sentiment de sécurité et de confiance.
L’odeur d’une personne dépend aussi de son appartenance ethnique. Cela renforce une cohésion sociale d’un groupe défini.

UNIQUE vous explique le sens de l'odorat

Le sens de l'odorat est l'un des mystères du corps humain . Il joue non seulement de manière consciente au niveau de la nourrituren mais également au niveau inconscient sur le choix des partenaires. Le sens olfactif est relié directement au système limbique qui est responsable de la mémoire et de l'émotion. Ainsi, un parfum connu est directement reconnu. Par exemple, l'odeur des gâteaux frais peut rappeler la grand-mère; ou encore l'odeur de la fumée un feu de bois lors de l'enfance. Le fonctionnement exact de cet effet n'est pas encore clairement expliqué; cependantn l'odorat est certainement l'un des sens primordiaux des humains.