L'Histoire du Parfum

Vous trouverez ici toute l’Histoire du parfum et son développement jusqu’à leur exploitation actuelle.
 
 

Les origines du parfum

Frühzeitliche Parfümamphore
Amphore anciennement utilisée pour le stockage des parfums
L’histoire du parfum est presque aussi vieille que celle de l’être humain.
Avec la découverte du feu, les hommes de la préhistoire ont découvert que certaines plantes, bois ou autres matériaux brulés dégageaient un fumet particulier. Les plus anciennes traces de fabrication de parfums remontent à 7000 ans av. J.C en Mésopotamie. A la même époque en Egypte, on honore déjà les dieux en brulant des crèmes parfumées et des essences et on embaume aussi les morts avec des lotions odorantes. C’est ce contexte qui est à l’origine du mot parfum : per fume qui signifie par la fumée. C’est bien par la fumée de parfum que l’on communiquait avec les dieux.

 

Le parfum pendant l'Antiquité

Ägyptische Wandmalerei
Gravure Egyptienne
C'est ici que la parfumerie commença. Les riches aristoacrates Egyptiens utilisaient ces étoffes pour prouver leur appartenance à la haute société. Il s'agissait des plus nobles essences que seule l'élite de l'élite pouvait se procurer.
Le parfum est rapidement mis au point et commence à avoir une utilisation hors de sa fonction religieuse.
Ce sont les aristocrates des classes supérieures égyptiennes qui, en premier, se parfument. Ils expriment par là leur fonction et leur style de vie particulier. Les essences précieuses de l’époque leurs sont donc strictement réservées. Le peuple tente néanmoins de gagner en spiritualité et va de ce fait utiliser plusieurs parfums. Tout d’abord ce sont les bois, les herbes qui seront utilisés pour leur doux parfum boisé. Une aura mystique entoure les parfums. On dit que Cléopâtre savait si bien se parfumer que le vent en était ensorcelé.
Les Phéniciens qui étaient un peuple de marins très dynamiques ont fait connaitre les parfums dans tout l’espace méditerranéen ainsi qu’en Afrique et en Asie. À Rome, l’utilisation de parfum était un signe de richesse excessive et reflétait la culture de l’hygiène et des bains de vapeur.

 
 

Le parfum au Moyen Âge

Lavendelfeld Abtei von Sénanque
Champs de lavande devant l'abbaye de Sénanque, France
Ce n’est qu’au Moyen-Age que la production des parfums est devenue ce qu’elle est aujourd’hui.
Bien que l’Eglise l’ai condamné car c’était un moyen « impudique » de séduire et de conduire au péché, le parfum a un essor rapide. Le médecin et érudit Avicenne réussi par distillation à obtenir une eau de rose en extrayant de ces fleurs un liquide précieux. Ce sotn les croisés qui apportent en Europe les précieux élixirs et les techniques de distillation. Les européens ont finalement été les derniers à créer des parfums, bien longtemps après les chinois ou les arabes.

L’usage du parfum a totalement modifié les modes de vie, favorisant le développement d'un culte de la beauté qui se retrouve dans de nombreuses chansons et poèmes. Philippe-Auguste en 1190 fonde la guilde des gantiers et des maitres-parfumeurs qui était regroupait médecins et alchimistes.

C’est pendant les grandes pestes en France que l’usage du parfum a explosé. On pensait en effet que les bonnes odeurs protégeaient des épidémies et des maladies. Les médecins ayant observé un grand nombre d’infections dans les bains publics ont conclu à tort que c’était l’eau qui transmettait les virus, la population se lavait donc moins et avait donc besoin de couvrir leur odeur désagréable.

 

Le parfum pendant les Temps Modernes

Das Wesen der Düfte
Traité sur la nature des Parfums
Dès lors qu’on a commencé à accorder plus d’importance à l’hygiène, les parfums ont commencé à être plus faciles à produire. A l’origine de cette recette d’alchimiste on trouve des écrits sur la nature et donc une base scientifique très large. Les grands explorateurs comme Vasco de Gama ou Christophe Colomb ont rapportés de leurs aventures de nombreuses matières premières d’Asie et d’Amérique. Peu à peu, les villes de Grasse et de Venise se développent grâce au commerce et deviennent des centres mondiaux de fabrication de parfums aux effluves des quatre coins du monde. A Versailles les parfums étaient largement utilisés si bien que la cour fut surnommée « la Cour des Parfums » ce qui fait présumer de la fréquentation noble de ce lieu. On raconte que Madame de Pompadour avait dépensé des fortunes en parfums afin de séduire Louis XV.
C’est à cette époque que les premières grandes marques de parfums apparaissent. Grasse devient une des plus grandes villes au monde productrice de parfums en développant les techniques de distillation et d’extraction d’huile essentielle. Après la Révolution française, le parfum fut désapprouvé pendant un certain temps, car il était trop symbolique de la Bourgeoisie. Seul Napoléon admis être amateur de l’eau de Cologne, l'unique parfum socialement acceptable.
 
Vers la fin du 19ème siècle, les industries de parfums se développent. La Seconde Guerre mondiale a eu de graves incidences sur le commerce du parfum. Il fut alors nécessaire de créer de nouveaux concepts de marketing et d’emballage pour continuer à séduire.

 

Le parfum aujourd'hui

MyParfum - Laborantin bei der Arbeit
Parfumeurs au travail dans leur laboratoire
Aujourd’hui le marché est inondé de parfums, de marques de parfumeurs et d’effluves innovants. C’est de nos jours la publicité et l’image de marque du parfum qui comptent le plus. Il convient, néanmoins, de noter que 97% des nouveaux parfums mit sur le marché ne le resterons pas plus de 2 ans et ne seront plus produits par la suite.
Il est en effet rare qu’une nouvelle création ait le succès suffisant pour en continuer la production. Cela est certainement le signe qu’un parfum de masse n’est plus ce que désire le consommateur. L’avenir nous dira si, à l’heure du sur-mesure, la production en série de parfums perdurera.

 
 

Plus d'informations sur les parfums :

 

L'Histoire du Parfum

L'Histoire du Parfum s'est créée au fur et à mesure des siècles et des différentes cultures auxquelles il a été confronté. Le parfum vient à l'origine d'Egypte et était obtenu lors des sacrifices pour Dieux lorsque l'on brûlait des arbres odorants afin d'honorer les Dieux. Au Moyen-Âge, on assimile les parfums avec des vertus médicinales et grâce aux échanges avec l'Orient; l'étendue des mélanges de parfum s'aggrandit. Mais le parfum tel qu'on le connait aujourd'hui, nous vient principalement de Catherine de Médicis qui a apporté avec elle à la cour du roi Henri son parfum, permettant ainsi sa démocratisation. C'est grâce à ce mouvement que Grasse est devenue la ville du Parfum, reconnu internationalement.